[REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Forum infohac.com - Réagissez sur les résultats et sur l'actualité du Havre Athletic Club, venez discuter HAC et Football entre supporters et participer aux débats, sondages, coups de gueule...
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – HAC : inquiétude pour Élysée Logbo, touché lors du choc des réserves en terre caennaise

Tout juste revenu à la compétition, Élysée Logbo pourrait de nouveau en être écarté. Samedi 9 mars 2024, l’attaquant havrais a dû prématurément quitter la pelouse où se faisaient face les réserves du SM Caen et du Havre AC, duel de N3 remporté par les Ciel et Marine.

Touché à un genou, Elysée Logbo attend désormais de connaître la gravité du mal

Nouveau coup dur pour l’attaquant de 19 ans. De retour sur les terrains un peu plus de deux mois après avoir été agressé dans la nuit du 2 au 3 janvier 2024 (touché au fessier), et trois mois et demi après sa dernière apparition en Ligue 1, à Nantes (0-0, 13e j.), Élysée Logbo se doit déjà de se remettre à la disposition du staff médical.

Sorti sur une civière

Samedi 9 mars 2024, jour d’un face-à-face entre la « B » du SM Caen et celle du Havre AC, confrontation remportée par les hommes de François Rodrigues, grâce à un but d’Aliou Thiaré et un doublé d’Antoine Joujou (3-1), le jeune homme aux dix apparitions en L1 a dû en effet quitter le pré sur une civière dès la demi-heure de jeu. Touché à un genou.

Est-ce grave ? Ce dimanche matin, personne ne pouvait encore réellement s’avancer. L’international U20 devrait donc se soumettre à quelques examens médicaux en début de semaine, afin de connaître la gravité du mal.

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : des retours de poids, Kechta sur le banc, le « onze » du HAC face à Toulouse

H-1 avant le coup d’envoi du face-à-face entre le Havre AC et le Toulouse FC, dimanche 10 mars 2024. Un match pour lequel le club doyen s’appuiera d’entrée sur un entrejeu retrouvé par deux de ses incontournables.

Forfait lors des cinq dernières journées, Oussama Targhalline sera aligné dès le coup d’envoi

Eh bien voilà, fin du suspense quant au « onze » aligné par Luka Elsner à l’occasion de cette 25e échéance de la saison. Un après-midi au cours duquel est espéré un retour en force du HAC, tombé lors des quatre dernières journées, devant des Toulousains sortis vainqueurs de leurs trois dernières productions.

Casimir dès le coup d’envoi

Un rendez-vous pour lequel l’entraîneur havrais comptera, d’entrée, sur le Russe Daler Kuziaev, tout frais sorti d’une suspension longue de quatre matches, mais également sur Oussama Targhalline, blessé et forfait lors des cinq dernières journées. Et ce, au cœur d’un entrejeu d’où disparaît Yassine Kechta (remplaçant), la titularisation d’Abdoulaye Touré ayant été jugée plus opportune aux yeux du technicien slovène.

Un trio qui se placera devant une défense des plus classiques, ligne retrouvée par Étienne Youté, ménagé le week-end dernier à Brest (0-1), et derrière une attaque réintégrée par Josué Casimir, aux côtés de Mohamed Bayo et André Ayew.

Desmas – Sangante (cap), Youte, Lloris, Opéri – Kuziaev, Touré, Targhalline – Casimir, Bayo, Ayew

Par Benoit Donckele de paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : le HAC s’offre Toulouse et s’extirpe de la spirale infernale

Ils l’ont fait ! Seizièmes et barragistes au coup d’envoi, les Ciel et Marine ont scellé leur sixième victoire de la saison, ce dimanche 10 mars 2024 au Stade Océane, aux dépens de Toulouse (1-0). Et permettent ainsi au HAC de reprendre un peu d’air au classement.

André Ayew et les Havrais ont réalisé une des bonnes opérations de cette 25e journée de Ligue 1

Fin de série noire pour le HAC. Tombés lors des quatre précédentes journées, sevrés de succès depuis le 14 janvier 2024, et un coup gagnant signé face à l’Olympique Lyonnais (3-1, 18e j.), les Ciel et Marine ont effet enfin renoué avec le succès (1-0), ce dimanche 10 mars 2024, aux dépens de Toulousains qu’ils avaient déjà dominés à l’aller (2-1, 11e j.).

À une semaine de se rendre à Clermont, pour y faire face à l’actuelle lanterne rouge, les hommes de Luka Elsner, désormais douzièmes, reprennent ainsi quelque peu leur distance avec la zone dangereuse. Un bol d’air qu’ils pourront en partie dédier à Christopher Opéri, auteur de son deuxième but de la saison, d’une demi-volée parfaite, à la suite d’un centre de Kuziaev détourné par le Toulousain Costa.

Le chronomètre affichait alors l’heure de jeu, et l’ouverture du score, au crédit du HAC, n’était que logique. Tant les Havrais avaient d’entrée pris le dessus sur le Téfécé, avec dès la 1re minute, un duel perdu par Casimir devant Restes, et dès la 3e, une frappe croisée de Bayo venue s’écraser au pied du montant droit du but protégé par le gardien international Espoirs.

Les retours de Targhalline et Kuziaev au cœur du jeu changeaient incontestablement le décor, le HAC maîtrisait son sujet, Toulouse, pourtant boosté par ses trois succès à la suite à son arrivée au Havre, se contentait de faire tourner le ballon, sans jamais rien tenter, ou presque. Et si en fin de rencontre, les visiteurs essayèrent de presser, rien n’allait pouvoir se mettre en travers de la route du succès. Mérité et ô combien précieux.

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Avatar du membre
mHACcauv
Ligue Europa
Ligue Europa
Messages : 4483
Enregistré le : 04 mai 2021 21:26

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par mHACcauv »

Les croisés pour Elysée Logbo ?

Sorti sur blessure samedi lors du match de la réserve du Havre, samedi à Caen, Elysée Logbo pourrait être victime d'une rupture des ligaments croisés d'un genou.

Cela pourrait être une mauvaise nouvelle pour le HAC, engagé dans la course au maintien. Victime d'une agression le 3 janvier, Elysée Logbo n'avait pas encore pu reprendre la compétition avec l'équipe principale du club doyen. Si l'attaquant avait commencé à retrouver du temps du jeu avec la N3, l'international U20 a dû sortir après trente minutes de jeu à Caen, contre la réserve du Stade Malherbe, ce samedi.

Et les nouvelles ne sont pas bonnes : le joueur de 19 ans pourrait être victime d'une rupture des ligaments croisés d'un genou. Des examens seront passés normalement en milieu de semaine prochaine.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Après HAC – Toulouse : Opéri frappe encore, Targhalline change le décor, les notes des Havrais

Épatant après six semaines d’absence, le Marocain a rappelé face à Toulouse pourquoi il était indispensable au HAC, propulsé vers la victoire grâce à un nouveau coup de patte de son latéral gauche, ce dimanche 10 mars 2024. Retrouvez les notes des Ciel et Marine après leur sixième victoire de la saison.

Après un mois et demi d’absence, Oussama Targhalline a signé un retour bluffant au coeur de l’entrejeu ciel et marine face à Toulouse

Desmas (6) : il courait après ce clean-sheet depuis plus de trois mois et le 0-0 à Nantes (13e j.). Aucun véritable arrêt à effectuer, mais impeccable sur chaque intervention pour soulager sa défense.

Sangante (6) : le capitaine a imposé d’entrée un gros duel à Gboho. Et c’est dans les pieds de l’ailier du TFC qu’il vient arracher le ballon aboutissant au but de la victoire.

Youte a écoeuré Gboho

Youte (6) : ménagé à Brest, il a tranquillement géré la menace Dallinga en première mi-temps. Pris dans son dos par Gboho, il revient magistralement sur lui (52e), au cours d’une seconde période plus engagée et ponctuée d’une autre intervention de classe devant l’ancien Rouennais (90e+1).

Lloris (6) : lui aussi a bien plus été mis à contribution après la pause, et c’est à chaque fois en conquérant qu’il a éteint les velléités toulousaines (5/5 aux duels, 6 ballons récupérés).

Opéri (7) : discret lors du premier acte, où il s’est concentré à surveiller son couloir, il s’est décoincé à la reprise. Sa demi-volée de l’extérieur du gauche est parfaite pour signer son deuxième but de la saison (60e), son sixième geste décisif (4 passes), joli bilan pour un latéral gauche. De gros retours pour finir.

Kuziaev aussi avait manqué

Targhalline (7) : six semaines plus tard, le Marocain a aussitôt rayonné dans l’entrejeu, avec un amour de contrôle orienté suivi d’un service pour Bayo (3e). Jamais embêté avec le ballon, qui passe systématiquement par ses pieds, il a joué les aiguilleurs devant sa défense, changeant le décor à lui seul. Sans oublier de se faire respecter dans les duels (6/9). Ovationné à sa sortie, pour Kechta (78e).

Touré (6) : le Guinéen a activement contribué à la belle première mi-temps du HAC, par son aisance technique et ses projections offensives, dont l’une fut conclue par une frappe des 25 mètres détournée par Restes (25e). Son volume, sa présence athlétique, son expérience, auront été utiles jusqu’au coup de sifflet final.

Kuziaev (6) : le Russe rongeait son frein depuis un mois et on l’a bien senti en début de rencontre, couplant son activité à une vraie qualité de passe. Un peu moins en réussite au fil du match, mais il centre sur le but et sa disponibilité permanente est tellement précieuse. On le mesure encore plus après ses quatre matches manqués. Remplacé par Ngoura (86e).

Une attaque toujours en panne

Casimir (5) : relancé après deux journées débutées sur la touche, le Guadeloupéen s’est offert d’entrée une occasion en or d’ouvrir enfin son compteur en L1, mais il manque son duel avec Restes (1ère). Une action à l’image de son match, voire de sa saison : toujours une grosse débauche d’énergie, mais un manque de justesse dans le dernier geste. Remplacé par Nego (78e).

Bayo (4) : il enrage sur sa frappe de la 3e minute qui vient lécher le poteau droit. Et qui aurait pu lui permettre de renouer avec cette confiance qui lui manque cruellement. On l’a perçu sur certaines situations, comme sur ce centre de Sangante qu’il ne parvient pas à reprendre (47e). Les sifflets qui ont accompagné sa sortie sont néanmoins sévères, eu égard à l’engagement dont il a fait preuve, notamment sur chaque ballon aérien. Remplacé par Sabbi (65e).

Ayew (5) : il est le Havrais qui a disputé le plus de duels (15), dont il a remporté la moitié (8). Celui face à Costa sur le centre de Kuziaev n’en fait pas partie mais bénéficie à Opéri (60e). Ses efforts expliquent peut-être certaines imprécisions. Une frappe du gauche cadrée (8e), une autre en pivot compliquée (40e). Remplacé par Ndiaye (87e).

Par David Poisnel de paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : entrée fracassante du HAC dans la dernière ligne droite

En l’espace de 90 minutes et d’un succès aux dépens de Toulouse (1-0), dimanche 10 mars 2024 au Stade Océane, le HAC a refermé un angoissant chapitre et ne pouvait signer un départ plus retentissant dans ce sprint à destination du maintien. Le Havre AC quitte la zone rouge.

Entrée fracassante du HAC dans la dernière ligne droite

Il y avait tout de même quelques regards soucieux avant que M. Lissorgue ne libère les vingt-deux acteurs. Parce qu’à quelques minutes d’en débattre avec des Toulousains à la dynamique diamétralement opposée à celle du HAC, la crainte d’un cinquième échec de rang, associée à une situation inquiétante au classement (16e), ne pouvait être totalement ignorée.

Du moins à l’extérieur du vestiaire, celui où les Ciel et Marine, successivement battus par Rennes (0-1), Lille (0-3), Reims (1-2) et Brest (0-1), dessinaient, eux, les contours de leur révolte. Celle présente dans toutes les têtes depuis une semaine et le retour d’un court voyage dans le Finistère. « Parce que l’objectif est de laisser le club en Ligue 1, là où il mérite d’être », insistait Opéri, l’homme du déclic, dans la foulée de cette sixième victoire de la saison. La première, en championnat, depuis le 14 janvier 2024. « C’est un soulagement, ajoute le latéral gauche. En début de semaine, on s’est réuni avec le staff, on s’est dit les choses. On devait repartir sur un nouveau championnat, dix matches, dix batailles. »

« Il ne faut pas laisser la place au doute »

La première vient d’être remportée, au terme d’un après-midi traversé tout en maîtrise. Au point de rendre les Toulousains inexistants, ou presque. Des visiteurs que les hommes de Luka Elsner, revigorés, voire transformés, par les retours de Targhalline et de Kuziaev, et de ce fait bien plus inspirés, plus justes, plus percutants, secouèrent d’entrée. Lorsque Casimir, après à peine une minute de jeu, poussa Nicolaisen à la faute avant de perdre son duel avec Restes, ou quand Bayo, à la conclusion d’une percée incisive de Targhalline, vit sa frappe croisée venir heurter le pied du poteau (3e).

Une entame canon, mais stérile. De quoi faire rapidement naître quelques sueurs froides sur le banc havrais ? « Non, assure Elsner. Il ne faut pas laisser la place au doute. La première chose qui me vient à l’esprit à cet instant, c’est que si on continue à mettre du volume, on y arrivera. Au bout d’un moment, ça passe. » Et c’est passé.

Toulouse n’a rien cadré

Alors qu’à la suite des deux occasions chaudes de l’entame, Ayew tomba sur un Restes solide (8e) et Touré sur un Restes très aérien (25e), Opéri, sur la deuxième situation de la seconde période, ne laissa quant à lui aucune chance au gardien international Espoirs. « Je sens qu’il va y avoir un centre (Kuziaev), que la balle peut venir sur moi, je la prends bien et ça me sourit. Tant mieux. » Une réalisation qui s’inscrit comme la deuxième de la saison pour un joueur par ailleurs crédité de quatre passes décisives.

Pendant ce temps, les Toulousains essayèrent en vain, et jusqu’au bout, à cadrer enfin l’une de leurs rares tentatives. Soit une rencontre durant laquelle le HAC, même au cœur de ses quelques temps faibles, parvint sereinement à gérer la situation. « On a retrouvé des valeurs, qui n’étaient certes pas totalement perdues, mais qui s’étaient un peu estompées. Et nos guerriers nous ont permis de passer la ligne d’arrivée avec les trois points en poche, se réjouit Elsner. C’est important pour la confiance et la suite. Mais ce n’est que la première pièce du puzzle. »

La deuxième sera à trouver sur la pelouse de Gabriel Montpied, où le CF63 ne s’est imposé qu’une seule fois cette saison, le 12 novembre, face à Lorient (1-0).

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : Havre AC – Toulouse, ce qu’on a aimé, ce qu’on n’a pas aimé

Retour sur la rencontre entre le Havre AC et Toulouse et sur ce qu’a aimé, ou pas, la rédaction de Paris Normandie au cours de cet affrontement entre les Ciel et Marine et le TFC.

Si l’hommage à Christophe Revault a été apprécié, les sifflets à l’encontre de Mohamed Bayo l’ont nettement moins été.

On a aimé

L’hommage à Revault. Son empreinte laissée au sein des deux clubs méritait que soit une nouvelle fois honorée sa mémoire. Comme à l’aller au Stadium, Havrais et Toulousains ont rendu hommage à Christophe Revault en déposant une gerbe de fleurs au niveau d’un rond central décoré du portrait de l’ancien gardien durant l’avant-match. Geste accompagné d’applaudissements nourris descendus des gradins.

On n’a pas aimé

Les sifflets à l’encontre de Bayo. Alors que le HAC menait, des sifflets sont soudain tombés des travées. Et ce, au moment où Mohamed Bayo passa le relais à Emmanuel Sabbi (65e). Dans le viseur d’une partie du public depuis deux semaines, l’international guinéen n’a certes pas signé sa plus belle prestation, mais force est de reconnaître que la réussite ne l’a pas aidé à renouer avec la confiance, lui qui a touché du bois dès la 3e minute. Dur et sévère.

Par la rédaction de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football - HAC : Opéri a trouvé le juste déséquilibre en Ligue 1

Buteur contre Toulouse, dimanche 10 mars 2024, le défenseur du HAC s’affirme parmi les trois latéraux les plus décisifs de Ligue 1. Des qualités offensives auxquelles le Franco-Ivoirien a su allier une rigueur accrue depuis le début de l’année 2024.

Décisif par son but, Christopher Opéri a également rendu une copie très propre sur le plan défensif face à Toulouse dimanche

Le but, côté kop du Stade Océane, était le même, la patte, gauche, également, l’exécution technique – une frappe limpide du coup de pied face à l’OL (3-1, le 14 janvier), une demi-volée de l’extérieur contre Toulouse (1-0, dimanche) – totalement différente mais tout aussi magnifique.

« Je sens qu’il va y avoir un centre, que la balle peut arriver sur moi, je la prends bien comme il faut et ça me sourit », a commenté Christopher Opéri à propos de son deuxième but de la saison en Ligue 1, ô combien important pour le Havre AC.

Si on y adjoint ses quatre passes décisives, le latéral gauche de 26 ans a signé face au Téfécé son sixième geste décisif de la saison, auquel on pourrait ajouter son penalty provoqué contre Reims et converti par Touré, considéré comme une assist par certains sites spécialisés mais pas par la référence que constitue la Ligue de football professionnel.

Seuls Hakimi et Udol font mieux à ce poste

Six gestes décisifs en 21 matches de L1, c’est déjà plus pour Opéri qu’en 35 apparitions à l’échelon inférieur au cours de l’exercice écoulé (2 buts, 2 passes). Cela en fait à la fois le Ciel et Marine le plus déterminant cette saison, devant Mohamed Bayo et Nabil Alioui (4 buts et 1 passe décisive chacun), mais également l’un des trois latéraux les plus efficaces du championnat. Seuls le Parisien Achraf Hakimi et le Messin Matthieu Udol, tous deux crédités de 3 buts et 4 assists, le devancent en effet à ce poste-là. Pas mal pour un néophyte à ce niveau.

« C’est un joueur très productif, mais on organise aussi notre équipe de manière à ce qu’il soit dans les bonnes conditions pour attaquer », a rappelé Luka Elsner ce week-end, référence à ce système hybride faisant passer le HAC d’une défense à quatre en phase défensive à une animation à trois centraux + deux excentrés sur les séquences d’attaque.

C’était déjà le cas en Ligue 2 et cela avait constitué l’une des grandes forces du HAC dans sa chevauchée triomphale. À l’étage du dessus, la plus-value avait parfois pu apparaître plus discutable compte tenu des lacunes défensives affichées par Opéri dans son couloir entre septembre et décembre (il avait croqué à pleines dents dans ses premiers matches de L1), le gaucher offrant des espaces que les adversaires du club doyen n’avaient pas manqué d’exploiter.

« J’étais un peu déçu de mon rendement »

Des difficultés que le vice-capitaine havrais a évoquées de lui-même dimanche au pupitre de la salle de presse. « J’ai connu une petite période de flottement, j’étais un peu déçu de mon rendement lors de la première partie de saison, je savais que je pouvais faire plus. La trêve hivernale m’a fait beaucoup de bien, j’ai pu me remettre les idées à l’endroit pour repartir de plus belle. »

La trêve hivernale peut-être, mais également beaucoup d’investissement à en croire son entraîneur. « Chris est l’un des plus gros travailleurs de l’effectif, il ne rate quasiment jamais un entraînement », a ainsi salué Elsner. « On a travaillé avec le coach lors des séances, il m’a souvent sollicité aussi pour faire de la vidéo, afin notamment que je sois moins souvent pris dans mon dos », a confirmé l’intéressé, tout en se disant actuellement « en pleine confiance », « plus relâché avec le ballon ».

« Ce qu’il réalise est superbe, a encore applaudi Elsner, « très heureux » pour un joueur que le club a prolongé jusqu’en 2026 en septembre dernier. Parce qu’il a montré une force de caractère incroyable après son petit moment de creux, pour redevenir un moteur essentiel de notre équipe. J’espère qu’il va poursuivre sur sa lancée, mais avec sa personnalité, son humilité et son ego très bien placé, je n’ai aucun doute sur le fait qu’il va continuer à nous bluffer. »

IRM mercredi pour Logbo

Sorti sur civière lors de la victoire de la « B » du HAC à Caen samedi en N3 (1-3), laissant craindre une rupture des ligaments croisés du genou selon Luka Elsner, Elysée Logbo passera mercredi une IRM pour connaître la gravité de sa blessure.

Le chiffre : 6,2

Soit la note moyenne de Christopher Opéri dans nos colonnes sur les huit premières journées de la phase retour en 2024. Celle-ci n’était que de 4,8 sur l’ensemble de ses douze apparitions notées au cours de la phase aller (il était rapidement sorti sur blessure contre Lens), et même de 4,3 entre septembre et décembre, après trois premières bonnes prestations de la part du gaucher (Brest, Rennes, Lorient).

Par David Poisnel de Paris-Normandie.
Avatar du membre
Cavégoal
Ligue 2
Ligue 2
Messages : 1193
Enregistré le : 05 mai 2021 16:29

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Cavégoal »

Interview intéressante de Youte

Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – HAC : pour Élysée Logbo, touché au genou gauche, on connaît la gravité du mal

Le verdict est tombé. Sans appel. Et sans espoir pour le jeune attaquant du HAC, contraint à mettre un terme à sa saison. Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche, Élysée Logbo doit ouvrir une parenthèse douloureuse, longue de six mois, a-t-on appris ce mercredi 13 mars 2024.

Victime d’une rupture des ligaments croisés, Élysée Logbo doit mettre un terme à sa saison

Une mise à la disposition de la « B », en lice pour un choc avec la réserve du SM Caen, derby remporté, version N3, par les Ciel et Marine (3-1), pour retrouver du rythme et des sensations. Un retour sur les terrains deux mois après avoir été victime d’une agression, au pied de son immeuble, dans la nuit du 2 au 3 janvier. Ce samedi 9 mars 2024 devait définitivement acter la reprise d’Élysée Logbo (19 ans).

Fin de contrat en 2025

Seulement voilà, d’un coup dur à un autre, encore plus dur celui-ci, il ne s’écoula qu’une demi-heure. Ces trente minutes de jeu qu’il dut ponctuer sur une civière, sérieusement touché au genou gauche. Depuis, l’inquiétude enflait. Dimanche matin, personne n’osait s’avancer. Mais quelques heures plus tard, après le succès de ses hommes aux dépens de Toulouse (1-0), Luka Elsner confiait : « Pour Élysée, ça semble être de très mauvaises nouvelles. »

L’IRM à laquelle s’est soumis ce mercredi 13 mars 2024 l’attaquant international U20, apparu à dix reprises en L1 (2 titularisations), n’a fait que confirmer les craintes : rupture des ligaments croisés. Son absence est ainsi estimée entre cinq et six mois. Rappelons qu’au terme de l’exercice en cours, Élysée Logbo, dont les soucis physiques profitent à Steve Ngoura (19 ans) depuis le début de l’année, entrera dans sa dernière année de contrat.

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
waterproof
National 2
National 2
Messages : 533
Enregistré le : 17 juin 2023 15:21

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par waterproof »

Football – HAC : Casimir aux soins, Sangante aux anges, le point sur l’effectif

J-2 avant le déplacement du HAC à Clermont. Un voyage pour lequel Josué Casimir, handicapé par une douleur au genou, est annoncé plus qu’incertain, une étape qui précédera une nouvelle et grande aventure pour Arouna Sangante. Le point sur l’effectif du HAC en ce vendredi 15 mars 2024.

Le doute planait déjà depuis plusieurs jours. Depuis dimanche dernier même, lorsqu’au cours de cette joute remportée aux dépens de Toulouse (1-0, 25e j.), Josué Casimir ressentit une décharge au niveau d’un genou, avant que celui-ci ne commence à gonfler. Depuis, le milieu excentré n’a pu quitter l’infirmerie.

Logbo pourrait en prendre pour dix mois
Jeudi, il s’est ainsi soumis à quelques examens, ce vendredi après-midi, il se mettra même à la disposition d’un spécialiste pour en savoir sur la gravité du mal. En l’état, et même si Luka Elsner ne ferme pas totalement la porte à un dernier espoir, il est ainsi peu probable que le Guadeloupéen puisse embarquer sur le vol à destination de Clermont. Là où le HAC, localisé en douzième position (27 pts), croisera la route de l’actuelle lanterne rouge (17 pts), pour le compte de la 26e journée.

Une rencontre qu’Élysée Logbo, victime d’une rupture des ligaments croisés, suivra lui aussi de très loin. Celle-ci, mais également beaucoup d’autres. Car le genou gauche du jeune attaquant (19 ans) a plus que souffert. Les ligaments latéraux ont également été touchés, ce qui l’obligera à patienter durant un mois avant de passer sur la table d’opération. Quant à son indisponibilité, elle pourrait s’étirer jusqu’en décembre prochain.

À Gabriel-Montpied, si le HAC se posera donc sans Logbo, et très certainement sans Casimir, le club doyen s’appuiera toutefois sur un homme dont le statut pourrait de nouveau et rapidement changer. On parle d’Arouna Sangante (21 ans). Révélé en 2021-2022, sous les ordres de Paul Le Guen, devenu indispensable lors de l’épopée 2022-2023, puis promu capitaine, le plus jeune de L1, au coup d’envoi de la saison en cours, le défenseur havrais devrait, une fois de plus, entrer dans une dimension nouvelle.

Dans la foulée de la 26e journée, Sangante rejoindra en effet les Lions de la Téranga, non pas dans leur version U23, mais les « A ». Cette sélection du Sénégal dirigée par Aliou Cissé, en lice pour deux test-matches lors de l’imminente trêve internationale, face au Gabon (le 22/03) puis au Bénin (le 26/03). Une première pour le natif de Mbao (Sen). « Je suis très heureux, je n’ai pas les mots. Le fait de ne pas avoir été appelé un peu plus tôt m’avait frustré, mais maintenant, le plus dur commence. Il y a quand même du beau monde dans cette sélection. »

Par Benoît Donckele
Publié:
15 Mars 2024 à 14h04
On a tous deux vies. La deuxième commence lorsqu'on s'aperçoit qu'on en a qu'une.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – HAC : « Il n’est pas question de jouer petit bras », assure Arouna Sangante

Le défenseur et capitaine du HAC, pour la première fois convié à rejoindre les Lions de la Teranga (Sénégal), donne le ton de l’échéance à venir, cette étape à Clermont, dimanche à 15 h. Entretien ce vendredi 15 mars 2024 avec Arouna Sangante.

Avant de rejoindre la sélection du Sénégal, Arouna Sangante entend aider le HAC à signer, dimanche, un succès sur la pelouse de la lanterne rouge

Dans un peu plus d’une semaine, peut-être sera-t-il possible d’associer le statut d’international à Arouna Sangante. Mais avant d’effectuer ses premiers pas avec la sélection du Sénégal, le défenseur havrais entend signer un joli coup sur la pelouse de Clermont.

Le Gabon, le Bénin, le tout en amical (à Amiens, les 22 et 26 mars). Tel sera votre programme lors de la trêve internationale, vous qui êtes pour la première fois appelé par Aliou Cissé, le sélectionneur du Sénégal. Surpris ?

« Très heureux surtout. J’attendais cette convocation depuis un petit moment. J’étais un peu frustré de ne pas avoir été appelé avant. J’ai continué à travailler, là, j’ai été retenu. Il y a du beau monde, des grands noms, et j’espère apprendre à leur contact. Franchement, je n’ai pas les mots. Désormais, l’objectif est de m’installer au sein de cette sélection. »

Mais avant de prendre pour la première fois le pouls des Lions de la Teranga, c’est à Clermont qu’il vous faudra faire escale. Est-ce l’esprit plus léger que vous vous apprêtez à défier la lanterne rouge ?

« Disons que d’avoir retrouvé le goût de la victoire nous a fait du bien. On a conscience de nos qualités, on est capables de faire de grandes choses, mais avant Toulouse, ça n’a pas forcément payé. Cette victoire confirme que nous sommes dans le vrai, avec en plus, le fait de ne pas avoir encaissé de but. Ça faisait longtemps, et ça fait énormément de bien. »

« Nous n’avons pas encore fait le plus dur »

Même dans la tempête, le groupe ne semblait pas douter. Vous confirmez ?

« Oui. Maintenant, on savait aussi que quelque chose n’allait pas et qu’il fallait vite trouver la solution. Alors on a discuté, on s’est fixé certaines choses. »

À savoir ?

« Le plus important était de ne pas perdre confiance en nous, tout en ayant bien à l’esprit qu’il fallait donner encore plus. Vous savez, dans une saison, il y a toujours un moment compliqué. Après, c’est la façon dont vous vous relevez qui compte. Et comme il reste neuf matches, n’oublions surtout pas que nous n’avons pas encore fait le plus dur. Mais avant Toulouse, j’ai senti que tout le monde avait envie. Et ça s’est vu dès la première situation du match (NDLR : duel perdu par Casimir face à Restes à la 1re minute). On était dedans. »

Et là, le groupe dégage-t-il la même envie ?

« Oui. Ce n’est pas parce qu’on a battu Toulouse qu’on s’est mis à l’abri. Si on se croit tranquilles, comme les Toulousains ont pu l’être chez nous, ça va très mal se passer pour nous. Alors allons à Clermont avec beaucoup de détermination. Il n’est pas question de jouer petit bras. Les Clermontois vont abattre l’une de leurs dernières cartes, ils seront à domicile, on ne va donc pas les prendre à la légère. Essayons de les faire douter d’entrée, et restons solides dans nos temps faibles. »

Avec ce couloir droit qu’il vous reviendra une nouvelle fois de verrouiller. Heureux, épanoui à ce poste ?

« Oui… Je suis content. Je préférerais quand même jouer à mon poste, mais je fais le maximum pour aider l’équipe. Tant que les performances sont là, c’est tout bénéfique pour moi. »

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : trois choses à savoir sur Clermont, adversaire du HAC

Lanterne rouge de Ligue 1, Clermont a déjà un pied et demi en L2. Les dirigeants ont tenté un dernier électrochoc avec l’arrivée de Sébastien Bichard, nouveau bras droit de Pascal Gastien. Pour le moment, les Clermontois sont à la peine, tant offensivement que devant leurs supporters.

Shamar Nicholson est le meilleur marqueur clermontois cette saison avec 4 réalisations

La pire attaque du top 5 européen

C’est une statistique qui en dit long sur les maux qui gangrènent le Clermont Foot. Le week-end dernier, le secteur offensif auvergnat est devenu le moins bon des cinq grands championnats européens avec seulement 17 buts inscrits en 25 rencontres. Aucun club ne fait pire, même en seconde division, que ce soit en Italie, Espagne, Allemagne, Angleterre ou France. Seul Valenciennes, en Ligue 2, avec également 17 réalisations, fait aussi mauvais. Si les occasions sont là, les Clermontois peinent à les convertir. Généralement empêchés par les montants que ces derniers ont déjà trouvés à dix reprises cette saison. En Ligue 1, personne ne fait pire.

Du changement à la tête de l’équipe

Lanterne rouge du championnat à huit points du maintien, pire attaque, deuxième pire défense, Clermont a déjà un pied et demi en Ligue 2. Mais comme il reste un infime espoir, le CF63 tente de s’y accrocher. Ainsi, les Auvergnats ont officialisé l’arrivée de Sébastien Bichard au poste « d’entraîneur principal adjoint » pour le reste de la saison. L’objectif est d’aborder, avec sérénité, le départ de Pascal Gastien, arrivé en 2017, au terme de l’exercice 2023-2024. Le désormais ex-entraîneur adjoint d’Habib Beye au Red Star retrouvera notamment l’attaquant Elbasan Rashani qu’il a coaché avec la sélection du Kosovo entre 2020 et 2023.

Clermont à l’arrêt complet à domicile

1. Comme le nombre de victoire du Clermont Foot à Gabriel-Montpied, son stade, depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues. En Coupe de France, les Clermontois s’étaient inclinés 1-3 face à Strasbourg. En Ligue 1, leurs supporters n’ont pu célébrer qu’une seule fois au terme des 90 minutes. C’était face à Lorient il y a cinq mois (1-0, 12e j.). Contre le HAC ce dimanche 17 mars 2024, prendre les trois points ne sera pas simple puisque Clermont a perdu ses trois matches face à des promus cette saison (contre Metz, 0-1, 3e j. et 1-0, 25e j. ainsi que contre les Ciel et Marine 2-1, 6e j.). Une première dans son histoire, car jusqu’alors, le club auvergnat était sur un bilan de sept victoires et un match nul en Ligue 1 face à des clubs venant de l’échelon inférieur.

Par Antonin Bardin de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – HAC : genou abîmé et saison déjà terminée pour Josué Casimir

Après Élysée Logbo, victime d’une rupture des ligaments croisés, c’est au tour de Josué Casimir, également touché à un genou, de devoir mettre un terme à sa saison, a-t-on appris ce dimanche 17 mars 2024, en marge de cette 26e journée qui verra le HAC se produire à Clermont (15h).

Touché au genou face à Toulouse, Josué Casimir doit mettre un terme à sa saison

Difficile semaine. Quatre jours après avoir pris connaissance du verdict médical concernant le genou gauche d’Élysée Logbo et de la longue indisponibilité du jeune attaquant (19 ans), estimée entre huit et dix mois, le staff technique a appris qu’il devra s’habituer à l’absence de Josué Casimir. Également touché à un genou, blessure contractée lors de la réception de Toulouse (1-0, 25e j.), et contraint à subir une intervention chirurgicale afin de soigner un ménisque abîmé, le milieu offensif doit en effet mettre un terme à sa saison.

Trois passes décisives

Un réel coup dur pour Luka Elsner, lui qui avait permis au Guadeloupéen (22 ans) de réellement lancer sa carrière en 2022-23 (34 matches) et qui en avait fait l’un des joueurs les plus utilisés depuis l’ouverture de la saison (22 apparitions, 20 titularisations). Casimir, dont le contrat court jusqu’en 2025, en a donc prématurément terminé avec sa première aventure en Ligue 1 sur un bilan de trois passes décisives, mais aucun but inscrit.

Ce dimanche à Clermont, les Ciel et Marine, rejoints par Antoine Joujou après une courte et fructueuse parenthèse avec la « B » (doublé face au SM Caen le week-end dernier), auront donc très certainement une pensée pour leurs deux partenaires stoppés net.

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – HAC : pour Mohamed Bayo, c’est le moment de se décoincer, le lieu pour se relancer

Quart de finaliste de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, Mohamed Bayo a depuis disparu du radar dédié aux buteurs de Ligue 1. Une inefficacité dont l’international guinéen doit au plus vite se débarrasser. Dès ce dimanche 17 mars 2024 à Clermont, sa ville natale, là où il s’est révélé ?

Mohamed Bayo n’a plus scoré en faveur du HAC depuis le 16 décembre 2023

Trois mois. Tel est l’espace-temps qui sépare Mohamed Bayo de son dernier but sous les couleurs ciel et marine. Une réalisation venue doucher les espoirs de l’OGC Nice au Stade Océane, au jour de la 16e journée (3-1). Son deuxième coup de griffe sous les yeux du public havrais, son quatrième, et dernier, en seize matches disputés sous les ordres de Luka Elsner.

Prêté par le LOSC en échange d’un salaire qui se présente très certainement comme le plus conséquent de l’effectif, et intégralement supporté par le HAC, contraint à se relancer après une saison dans le Nord plombée dès l’été 2022 par un écart de conduite, l’attaquant de 25 ans peine toujours à (re)régler la mire. Et quand ce n’est pas la maladresse qui le frappe, comme lors de cet après-midi de défaite face à Reims (1-2), c’est la réussite qui le fuit, à l’image de ce poteau touché à l’entame de cet après-midi de succès face à Toulouse (1-0).

Il aime croquer le produit local

L’homme qui valait 14 M€ à son arrivée à Lille (2022), club avec lequel il s’est lié jusqu’en juin 2027, doit ainsi au plus vite se remettre dans le sens du but. Ce chemin le long duquel il s’est taillé une belle réputation de « finisseur », meilleur buteur de L2 qu’il fut en 2021 (22), crédité de quatorze réalisations en 2021-2022 pour sa première percée en Ligue 1, à la pointe du Clermont Foot. Son Clermont Foot et ce stade Gabriel-Montpied construit au pied de la cité où l’international guinéen (18 sélections, 4 buts) a grandi.

Clermont, lanterne rouge aux trois succès seulement, cet adversaire qu’il lui reviendra ce dimanche de fissurer, comme il avait su le faire à l’aller (2-1, 6e j.) et la saison passée, lorsque les Dogues s’étaient imposés en Auvergne (2-0). La perspective de croquer un produit local est-elle apte à le décoincer ? « J’ai un joueur qui connaît effectivement très bien ce stade, cet environnement, il y a marqué des tonnes de buts, rappelle Luka Elsner. Et évidemment, ce contexte pourrait lui être favorable. Face à Toulouse et cette semaine, je l’ai trouvé avec un haut degré d’implication, un haut niveau d’activité ».

Sera-ce suffisant pour offrir au Havre AC un deuxième succès de rang, ce qui serait une première cette saison, et par la même occasion une deuxième victoire loin de la Porte Océane ? « Quand le travail est constant, que le joueur est guidé par le fait de ne pas renoncer, à un moment, on retrouve les sensations et le petit facteur chance, assure le technicien slovène. C’est dans la résilience qu’il faut chercher des réponses. Ses qualités existent. »

Il ne lui reste toutefois que neuf matches pour les exposer à nouveau, neuf journées pour aider le secteur offensif, muet face au but depuis le nul arraché à Lorient (3-3, 19e j.), à de nouveau laisser apparaître quelques reliefs. Neuf matches au cours desquels il faudra accessoirement au récent quart de finaliste de la CAN, pris à partie il y a trois semaines par un spectateur et sorti le week-end dernier sous quelques sifflets, renouer un lien avec cette partie du public havrais décidée à ne rien lui pardonner. « Il a pris ces événements avec maturité, note l’entraîneur havrais. On peut compter sur lui, il donne des signaux positifs, mais la réponse, elle, sera sur le terrain. » Soit ce dimanche, à partir de 15 heures.

LE CHIFFRE : 34

Soit la place occupée par Mohamed Bayo (et Emmanuel Sabbi) au classement des meilleurs buteurs de Ligue 1, avec quatre réalisations au compteur. Un total et un classement que partage également le plus efficace des Clermontois, à savoir le Jamaïcain Shamar Nicholson.

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : totalement hors du coup, le HAC tombe sur la pelouse de Clermont

Coup de froid sur le HAC. Ce dimanche 17 mars 2024, au pied des Volcans, les Ciel et Marine ont été rossés (2-1) par des Clermontois pourtant quasi condamnés à plonger en Ligue 2. Un après-midi cauchemardesque.

André Ayew a redonné au HAC l’espoir de signer un joli coup... pour quelques minutes seulement

Et dire que sans la VAR, le suspense aurait été balayé dès la 59e minute, puis à la 80e. Deux buts refusés aux Clermontois, pourtant réduits à dix dès la 31e minute et l’expulsion de Rashani. À cet instant, c’est la lanterne rouge qui menait (Cham, 12e) et le HAC qui somnolait. Étrange impression que laissaient les Ciel et Marine sur la pelouse de Gabriel-Montpied. Sans peps, sans inspiration. Et sans réussite non plus, avouons-le, puisqu’une nouvelle fois, Bayo vit sa première tentative du jour échouer sur le poteau (6e).

Targhalline voit rouge

Électrique, haché, le duel ne laissait guère de place au jeu, au vrai, au beau, mais sur un éclair d’Ayew, venu s’infiltrer dans la surface adverse au milieu de quatre Clermontois avant d’ajuster Diaw (45e+1), le Havre AC donnait enfin signe de vie. Pour peu de temps, bien peu de temps, puisqu’au bout du bout des arrêts de jeu, Lloris commettait l’irréparable, d’une légère poussette sur Virginius. Synonyme de penalty transformé par Cham (45e+5).

À la pause, il était clair que les murs trembleraient au son du logique mécontentement d’Elsner. Des mots forts sans doute, durs peut-être, qui n’eurent cette fois pas de conséquences positives. Pire, le HAC dut, lui aussi, en finir à dix, quand Targhalline, d’un deuxième tacle limite, fut averti une deuxième fois. Une fois de trop (66e).

Comme un cauchemar auquel Joujou aurait pu, aurait dû mettre fin, sur cette offrande magique de Kechta (72e). L’international U20, à bout portant, trouva le moyen de frapper droit sur le gardien du CF63… Le symbole d’une échéance totalement manquée. Dans deux semaines, à la sortie de la trêve internationale, c’est face à Montpellier, au Stade Océane, qu’il s’agira, non pas seulement de rebondir, mais de se racheter.

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – HAC : Targhalline vire au rouge, Bayo toujours muet, les notes des Ciel et Marine

Expulsé peu après l’heure de jeu, Oussama Targhalline a poussé un peu plus le HAC droit dans le mur, ce dimanche 17 mars 2024 à Clermont (1-2). En pointe, Mohamed Bayo a de nouveau touché du bois, et puis c’est tout.
Expulsé, Oussama Targhalline a dû quitter le pré dès la 66e minutes

Les notes des Ciel et Marine au sortir de cette onzième défaite de la saison.

Desmas (5) : de retour à Clermont, vingt mois après avoir quitté le CF63, où il avait été relégué au rang de doublure, le numéro 1 havrais n’a pu être d’aucun secours. Masqué sur le premier but de Cham (12e), avant que ce dernier ne l’oblige à s’incliner une deuxième fois, dans l’exercice du penalty (45e+5).

Sangante (4) : surpris dans son dos par Borges, avant que ce dernier n’offre à Cham l’occasion d’ajuster Desmas (12e), le capitaine havrais a souffert jusqu’à la pause, avant de se montrer plus saignant et plus offensif. Remplacé par Nego (84e).

Youte (5) : un match honnête, sans accroc, malgré le fait qu’il eut souvent à se dresser face à un Virginius, certes peu athlétique, mais doté d’une belle pointe de vitesse.

Lloris (4) : cette poussette sur Virginius, si discrète fut-elle, alors que le temps additionnel du premier acte touchait à sa fin (45e+3), a contraint le HAC à traverser la pause sous pression. Au départ de l’action, il concédait déjà un léger retard sur le Clermontois. En seconde période, il a parfois dépassé sa fonction, dans l’idée d’apporter un peu d’impact au-delà de la ligne médiane. En vain.

Opéri (5) : des centres, des corners, des coups francs… Il a tout essayé, sans jamais qu’un seul de ses partenaires ne daigne en profiter. En fin de rencontre, son désaccord avec Bayo fut sur le point de dégénérer.

Kuziaev (5) : une première passe lumineuse sur Bayo (6e), une deuxième, tout aussi parfaite, sur ce même Bayo (38e), puis une troisième, celle qui permit à Ayew de se mettre dans le sens du but (45e+1). Le Russe aura été le Havrais le plus inspiré lors des quarante-cinq premières minutes. Plus discret par la suite. Remplacé par Grandsir (84e).

Touré (4) : une première période marquée par de nombreux ballons grattés et… perdus, puis une deuxième à laquelle il mit fin dès la 60e minute, remplacé par Kechta (60e). Et le Franco-Marocain a tout de suite essayé de prendre les choses en main, juste et même magique sur cette « louche » à destination d’un Joujou maladroit (72e).

Targhalline (3) : averti d’un jaune très orangé, à l’issue d’un rush perdu d’avance (34e), il n’a pas eu son rayonnement habituel, peu d’impact, peu d’inspiration et… un nouveau geste répréhensible, celui de trop. Ce tacle sur Gastien qui lui valut un deuxième avertissement (66e). Donc, rouge…

Sabbi (3) : il a laissé Borges, latéral gauche et passeur décisif sur l’ouverture du score (12e), s’inviter trop facilement dans le camp havrais. Il aurait pu se racheter sur ce coup de tête stoppé par Diaw (57e), pour la seule fois où l’Américain parvint à se montrer dangereux. Remplacé par Joujou (60e), l’homme qui vendangea la balle d’égalisation (72e).

Bayo (4) : à quelques mètres de la cité où il a grandi, sous les yeux de son fan-club local, l’international guinéen, emprunté balle au pied et bougé dans les duels, a traversé quatre-vingt-dix nouvelles minutes sans trouver le centre de la cible. Malheureux, encore une fois, sur cette frappe venue s’écraser sur le poteau (6e), avant de tomber sur un solide Diaw (38e) et de trouver le petit filet (63e). Très nerveux dans le money time, il dut être calmé par Sangante, à la suite d’une altercation avec… Opéri (79e).

Ayew (5) : son troisième but sous les couleurs du HAC, si joli a-t-il été dans sa conception, restera donc anecdotique (45e+1). Mais au moins le Ghanéen, auteur de sa cinquantième réalisation en L1, aura été l’un des rares a ne pas être totalement passé à côté du sujet. Remplacé par Ngoura (84e).

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
Mathelvin
National
National
Messages : 948
Enregistré le : 04 mai 2021 23:54

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par Mathelvin »

Football – Ligue 1 : le HAC s’embrouille et perd très gros sur les terres de la lanterne rouge

Scène surréaliste, ce dimanche 17 mars 2024 sur la pelouse de Clermont Foot, là où le HAC a concédé sa onzième défaite de la saison. Ou quand Mohamed Bayo et Christopher Opéri ont failli en venir aux mains. Symbole d’un très sombre après-midi.

Muet et sur le point d’en découdre avec Opéri, Bayo n’a pas profité de son retour à la maison pour renouer avec des bonnes sensations

On ne sait comment tout cela a commencé. Mais des mots ont fusé, peut-être même des insultes. Et sans l’intervention de Sangante, venu ceinturer Bayo, peut-être ce dernier en serait-il venu aux mains avec Opéri, son propre partenaire.

On jouait alors la 80e minute, les Clermontois se préparaient à frapper un coup franc. Et la scène jeta un froid, un de plus dans cet après-midi électrique, cauchemardesque de bout en bout. Mais comment ? Comment les deux partenaires ont-ils osé jouer une telle scène, alors que tout espoir d’un retour à la hauteur des Auvergnats n’était pas encore perdu ? Les contours d’une rixe comme on n’en voit jamais dans les rangs du HAC, rarement sur les pelouses de Ligue 1.

« Ce n’est pas beau à voir »

« On ne doit pas avoir ce genre d’embrouille entre coéquipiers, insiste Sangante. J’ai essayé de remettre tout le monde dans le droit chemin, car ce n’est pas beau à voir, ce n’est pas bon pour nous. » Le symbole d’un dimanche sous très haute tension, marqué par l’expulsion du Clermontois Rashani dès la 31e minute, puis par un autre « rouge », infligé à Targhalline, averti à deux reprises (34e et 66e).

« Dans les moments de difficultés, des choses comme ça peuvent arriver, estime Luka Elsner à propos du conflit qui a opposé ses deux joueurs. Mais on doit tous être capables de mieux gérer nos émotions. Car des moments de tension comme celui-ci, on va en vivre encore, il y aura peut-être même des matches plus tendus. Car en ce moment, tout le monde joue très gros. »

Pour le coup, c’est le HAC qui a perdu très gros, là où seuls les Lorientais avaient jusqu’alors été contraints à baisser pavillon (0-1, 12e j.). Là, également, où Bayo put de nouveau humer l’air de la maison, ce stade Montpied où jadis il flambait. Malheureusement, on ne retiendra de son passage au bercail que cette altercation avec Opéri, et le fait qu’il ait ponctué un sixième match à la suite sans faire mouche. Et sans avoir ce brin de réussite, lui qui toucha une nouvelle fois du bois (6e).

« Je m’inclus dans l’analyse négative »

À quelques centimètres près, le Clermontois de naissance fut donc tout près d’écrire les premières lignes d’un scénario qui aurait alors été totalement différent. Mais dans la foulée de cette première occasion, le HAC se mit en mode « pause ». Plus de son, plus d’image. « La manière dont on a joué ne correspond pas du tout à ce type de rencontre, déplore Luka Elsner. On l’a abordée de mauvaise manière, avec très peu d’énergie. La préparation a-t-elle été mauvaise ? Semble-t-il. Et je m’inclus totalement dans l’analyse négative. Quand on sort des vestiaires comme ça, on le paye cher, c’est logique. »

Il s’en est d’ailleurs fallu d’un hors-jeu de quelques centimètres signalé par la VAR (59e), puis d’une main, également détectée par la vidéo (80e), pour que l’addition ne soit pas plus lourde. Cette défaite dessinée dès la 12e minute, quand Borges s’échappa côté gauche, puis servit Cham dont la frappe fut mise hors de portée d’un Desmas masqué. Avant que ce même Cham ne double la mise, sur penalty (45e+5). Et ce, quatre minutes après le cinquantième but d’Ayew en L1. Ce but, qui aurait pu être le premier au crédit de Joujou à ce niveau, si ça balle en or d’égalisation n’avait pas été envoyée droit sur Diaw (72e).

Par Benoît Donckele de Paris-Normandie.
waterproof
National 2
National 2
Messages : 533
Enregistré le : 17 juin 2023 15:21

Re: [REVUE DE PRESSE] pas de commentaire, svp !

Message par waterproof »

Le Havre : l'embrouille Bayo-Opéri a-t-elle laissé des traces ?
Dimanche, la défaite du Havre à Clermont (1-2) a été marquée par une altercation entre Mohamed Bayo et Christopher Opéri. Les deux coéquipiers se sont excusés et, au club, on affirme que la situation est réglée.

La scène était assez surréaliste à voir. Dimanche, le HAC était mené 2-1 à Clermont à onze minutes de la fin du temps réglementaire, un score logique tant le promu se montrait décevant, quand l'incident s'est produit. À cet instant-là, Christopher Opéri commet une faute sur Muhammed Cham à proximité de la surface normande, alors que le latéral havrais avait, sur l'action précédente, cherché Mohamed Bayo sur une longue ouverture.

Pendant que les Clermontois préparent le coup franc, le ton monte entre les deux partenaires, gestes de mécontentement à l'appui. Sentant l'énervement grimper, alors que Bayo se retrouve avec Opéri dans la surface, Daler Kouziaïev tente une approche pour calmer l'attaquant guinéen. En vain. Excédé, l'ex-Clermontois pousse son coéquipier. Il faut l'intervention immédiate d'Arouna Sangante, arrivé au pas de course, pour éviter que l'altercation n'aille plus loin. André Ayew exhorte Bayo à s'éloigner, tandis que le capitaine du HAC parvient, après avoir ceinturé l'attaquant, à l'emmener hors des seize mètres. Tout en continuant à le contenir, Sangante parle au Guinéen, mais ce dernier, toujours très remonté, s'invective encore un court instant avec Opéri. Dans la foulée, sur le coup de pied arrêté, Le Havre craque, mais le but de Chrislain Matsima est refusé pour une main du Clermontois.

Ce moment de grande tension aura duré une trentaine de secondes dans ce match marqué par sept cartons jaunes et deux rouges, un de chaque côté. Car les deux équipes étaient très nerveuses, dimanche, à Gabriel-Montpied. Et une autre scène marquante s'est déroulée chez les Clermontois, quand Cham et Alan Virginius se sont pris le bec pour tirer le penalty finalement transformé par l'Autrichien (2-1, 45e + 5).

La direction a échangé avec les deux joueurs
Mais Clermont a gagné, Le Havre a perdu, et tout est plus exposé après un revers. S'il a affirmé que « certains ont été emportés par leurs émotions », Luka Elsner a déminé le terrain en conférence de presse. « Les deux régleront leur différend dans la froideur du vestiaire, des moments de tension, on en vivra encore », a indiqué l'entraîneur du HAC. Sangante, lui, n'a pas apprécié. « On ne doit pas avoir ce genre d'embrouille entre coéquipiers, a soufflé le néo-international sénégalais. J'ai essayé de remettre tout le monde dans le droit chemin, car ce n'est pas beau à voir, ce n'est pas bon pour nous. »

Bayo et Opéri le savent bien. Dès dimanche soir, tous deux ont présenté leurs excuses sur les réseaux sociaux, après l'avoir fait auprès de leurs coéquipiers et du staff. « Je tenais à m'exprimer après cette défaite et l'altercation avec Chris, que je regrette énormément... », a commencé Bayo dans son post publié sur le réseau X, évoquant le rôle joué par « une immense frustration » dans cette dispute. « Il n'y a pas d'animosité avec Momo, je m'entends très bien avec en dehors », a rappelé Opéri sur Instagram, avant de défendre l'attaquant, « qui ne mérite pas les critiques à son égard suite à l'événement d'aujourd'hui (dimanche) ».

Lundi, la direction sportive havraise a échangé avec Bayo, dont la réaction a pu être amplifiée par son retour raté face à son club formateur. Elle en a fait de même avec Opéri et, en interne, on considère l'incident comme clos. On assure aussi que les deux joueurs ne seront pas sanctionnés, financièrement ou sportivement. Dimanche, le club doyen s'est déjà tiré une balle dans le pied, car il a manqué l'occasion de réaliser une belle opération chez la lanterne rouge et reste 2 points devant Nantes, 16e et barragiste. Et pour les Havrais, c'est bien ça le plus ennuyeux.


Sébastien Buron L'équipe
mis à jour le 18 mars 2024 à 22h05
On a tous deux vies. La deuxième commence lorsqu'on s'aperçoit qu'on en a qu'une.
Répondre